La communication

On entend souvent cette phrase « Nos chiens, il ne leur manque que la parole ».
Et bien, malgré leur absence de communication verbale, les chiens deviennent parfaitement compréhensible à qui cherche à en apprendre plus sur leur communication.
Cette communication leur permet d’échanger avec leurs congénères, mais ils utilisent ces mêmes signaux pour communiquer avec nous également.

Les signaux amicaux

Les signaux amicaux sont facilement décelables: appel aux jeux, recherche de contacts physiques, léchages, « happy face », etc.. On les sait joyeux, joueur, amicaux, sympa…

Parfois, un appel au jeu peut être un moyen de détendre une situation tendue comme une rencontre avec un chien stressé ou un humain en colère.
Cela vous est peut être déjà arrivé en demandant à votre chien de rentrer en vitesse, un peu énervé parce que vous êtes pressé et que pour seule réponse, vous avez obtenu un chien qui part en courant et fait un appel au jeu sans avoir envie de se faire attraper.
Non, il ne se fout pas de vous… il essaie tant bien que mal de détendre l’atmosphère. Ce qui a pour conséquence en règle générale de nous rendre encore plus furieux. Oupsss… Incompréhension totale!

Ces signaux ne sont pas ceux qui posent le plus de problème de manière générale. Avec les chiens réactifs notamment, mais également avant qu’ils ne le deviennent, ce qui est le plus difficile pour de nombreuses personnes, c’est d’identifier les signaux de mal-être émis par les chiens.
En voici quelques uns des plus faciles à observer:

Les signaux de malaise

Vous voyez le malaise dans leur regard là? Les oreilles tassées en arrière, l’attitude peu enjouée et peu détendue?
Vous avez l’impression qu’ils sont à l’aise? Que le chien à qui ont fait un bisou à envie d’être là? Pas franchement!
« Mais il est mignon, il se laisse faire » pourrait-on dire… Sauf que voir ce premier signe qui exprime que le chien ne trouve pas cela agréable et arrêter là, est le premier pas vers le respect de sa communication pour éviter une éventuelle morsure. Le chien est mignon, oui, il subit la situation oui… mais jusqu’à quand?

Il ne faut pas confondre le léchage de truffe parce que le chien voit de la nourriture ou qu’il vient de manger, qui est un mouvement plus expressif / plus ample, avec ce léchage de truffe qui est plus subtil, rempli de crispations, mais néanmoins important dans les premiers signes de communication d’un inconfort chez le chien.
Sur la 1ere photo, on voit également le chien s’aplatir vers le sol, qui est un réflexe d’inconfort lors d’un geste déplacé ou trop brusque. Ainsi que les yeux plissés, comme sur la 2nde photo.
Vous savez, les yeux qui se ferment, la tête rentrée dans les épaules comme si on allait les frapper…. Même si ce n’était pas du tout notre intention, c’est un signe important que le chien est vraiment très inconfortable avec le geste en question.

C’est un signal pourtant clair, mais incompris trop souvent, qui signifie « je ne veux pas de contact »,  » je ne veux pas te parler », « laisse moi tranquille ». Et plus le chien va se tourner, moins il veut de contact. Ce sont des comportements d’évitement.
Remarquez que notre ami dalmatien n’a pas l’air d’avoir une furieuse envie de câlin avec sa propriétaire. Il tourne la tête ainsi que les épaules.
Certains peuvent aussi renifler par terre, comme s’il ne vous avez pas vu ou pas entendu. De la même manière que nous pouvons regarder nos chaussures ou se jeter sur notre téléphone pour faire genre qu’on est occupé lorsque nous reconnaissons quelqu’un à qui nous n’avons pas envie de parler au supermarché et à qui on lance ce fameux « oh c’est marrant, je t’avais pas vu! » lorsqu’on s’est fait griller. (Allez, on le fait tous, moi la première, je suis sur que vous le faites aussi!)

Hormis lorsque le chien se lève et où il peut bailler pour remettre son système en route de la même manière que nous le matin, bailler pour un chien n’est pas signe de fatigue. Il est souvent signe de stress intense ou d’ennui profond.
Le bâillement de stress est souvent involontaire. Il est le résultat d’un système qui tente d’évacuer le trop plein d’émotion. En revanche, lorsque le bâillement est peu « profond », il est souvent conscient et une manière polie de dire qu’il est inconfortable ou qu’on commence sérieusement à le gonfler.
Regardez à nouveau notre ami dalmatien à qui on fait un câlin alors qu’il avait dit précédemment qu’il n’était pas intéressé…
ça commence à devenir compliqué pour lui là. L’ouverture de gueule montre un bâillement profond, une émotion particulièrement intense et à priori peu joyeuse.

Lever voir poser sa patte sur notre bras ou sur notre main (voir en plein visage parfois, suivant comment on est placé ^^) lorsque nous faisons une caresse ou une manipulation, est souvent un moyen très direct de demander que cela s’arrête. « Stop, c’est bon là, j’aime pas ça ».
A ne pas confondre évidemment avec ceux qui posent la patte quand la caresse s’arrête pour demander que cela recommence et qu’ils n’en ont pas eu assez. Ces derniers étant beaucoup mieux compris que les premiers en général.
Les chiens le font aussi entre eux, en posant la patte ou bien la tête directement sur l’autre.

N’oublions pas également tous les déplacements où le chien cherche à éviter une situation: se pousser, reculer, s’éloigner, se cacher. (réflexes de défense de fuite)

les signaux de menace

Les signaux de menaces peuvent être émis par peur, mais aussi par irritation, à force d’avoir été trop poussé dans ses retranchements.
Tous les chiens ne présentent pas le même « ordre » dans les signaux de menaces.
Suivant leurs apprentissages de vie, et leur tolérance, ses signaux ne sont pas tous présent avant LA conséquence finale potentielle pour stopper une situation: la morsure.

Certains aboiements communiquent un signal de prévention utilisé fréquemment.
Lorsqu’un chien montre des signes de stress et qu’il aboie frénétiquement sur quelque chose qui lui fait peur, c’est un moyen d’exprimer son inquiétude. Il prévient que quelque chose est anormal. Et de manière générale, plus l’aboiement est incessant et plus le niveau d’inquiétude est important.

Les grognements sont les signaux de menaces les plus clairs et les plus compréhensible pour l’humain.
Ils expriment clairement que là, on est arrivé à bout de patience et qu’on ne rigole pas. C’est un NON clair et franc.
Parfois, soulever les babines pour montrer les dents se fera sans grognement. Mais ce n’est pas pour autant que l’explication est moins sérieuse.

Mais attention, certains chiens ne présentent aucun relevé de babines , ni de grognements, pour tenter de se faire comprendre.
Ils se tendent, tout simplement. C’est à dire, qu’il « fige » sur place, la mâchoire et le corps tendu. Sans prévention auditive.

Avant d’en arriver là, un chien aura montré de nombreux signaux de malaise qui n’auront pas été vus ou entendus. (par vous, par l’enfant qui arrive en courant, par le chien qui vient au contact, par le mec sur le trottoir qui n’a même fait attention à la présence du chien)… Et plus la situation se répète, moins ils ont été entendu, et plus vite, les signaux de menaces arriveront.
Cependant, aussi clairs soient-ils, ils sont souvent punis, comme une interdiction de montrer un quelconque mécontentement… mais à tord!

Le grognement est un moyen de communication. Punir le grognement n’empêche pas la présence de l’émotion d’inconfort, d’irritation, de stress, d’inquiétude, d’angoisse présente. Ne plus avoir la possibilité de prévenir ne fera qu’augmenter les chances de devoir être encore plus clair pour mettre un terme à cette situation.

Claquer des dents dans le vide restera la dernière option de prévention.
L’ultime tentative pour dire que quelque chose ne va vraiment pas.
Avant de rentrer dans une réaction de lutte, d’agression, en allant jusqu’à la morsure. (Pincer relevant également du réflexe de morsure.)


Connaitre et savoir lire ses signes de stress, ses signaux d’inconfort reste le meilleur moyen pour comprendre son chien, respecter ses besoins et l’aider à ne pas se mettre dans une situation dans laquelle il n’est plus en mesure de maitriser ses émotions.

A vous de jouer

Saurez-vous identifier les différents signes de stress et de communication chez ce chien. (vidéo simplement trouvé sur internet, comme il en existe plein…)
Laissez vos impressions en commentaires:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :